Gilles POYAC

Meilleur Ouvrier de France 2000 

A l’âge de sept ans, Gilles Poyac veut devenir cuisinier par jeu. Arrivé à l’âge de quatorze ans, une décision s’impose. C’est son professeur de français de l’époque qui lui trouve un maître d’apprentissage pour faire ses premiers pas dans la vie active.

Gilles Poyac fait son apprentissage en Bretagne où il participe à l’élaboration de repas de mariage, de communions ou encore de baptêmes dans un restaurant où il peut respirer les vraies odeurs de cuisine avec un chef très motivé : Didier Bedard.
C’est au sein du Sofitel Quiberon qu’il découvre sa première brigade. Puis, le chef, Patrick Burger le place au Sofitel Paris.

Gilles intègre ensuite « La Cantine des Gourmets » où officie Régis Mahe, un vent nouveau dans la cuisine méditerranéenne.
Après cela, sa rencontre avec Pierre Gagnaire fût un choc culinaire ! C’est grâce à lui que Gilles Poyac rencontre Michel Nave pour qui il a beaucoup de respect. Puis, c’est la rencontre avec Jean-Jacques Mathou et Georges Roux, ceux qui lui ont permis d’obtenir le titre de « Meilleurs Ouvriers de France » !

Actuellement, Gilles Poyac propose, avec son équipe, une cuisine dans la pure tradition, mais pas figée. Il n’a aucune restriction au niveau des goûts.
Voici un exemple d’entrée qui nous met l’eau à la bouche : un boudin de homard coraillé, sabayon de Champagne rosé et caviar, marmelade d’oignons nouveaux et citron mentonais.
Gilles aime beaucoup travailler avec les épices, les vinaigres et les herbes.

Le Jury